Rechercher

QUELLES SONT LES MALADIES LIEES A UNE INFLAMMATION CHRONIQUE ?


L'inflammation chronique ou systémique est, depuis le début des années 2000, une nouvelle hypothèse pour expliquer un grand nombre de maladies.


L'inflammation n'est plus considérée comme la conséquence de la maladie, mais la cause, l'origine des problèmes.





LES MALADIES INFLAMMATOIRES "BRUYANTES"


Ces maladies sont dites "bruyantes" car elles provoquent des symptômes visibles : rougeurs, gonflements, douleurs, troubles digestifs....


L'arthrose : quand l'inflammation fait souffrir les articulations.


Contrairement à ce que l'on dit, cette maladie n'est pas une fatalité liée au vieillissement et elle possède bien une composante inflammatoire.


Cet état inflammatoire chronique s'explique par de nombreux facteurs : l'hérédité, le manque d'activité physique, l'alimentation déséquilibrée, le surpoids....



L'asthme : une inflammation permanente des bronches


C'est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dont les premières manifestations apparaissent généralement chez l'enfant.

Différents agresseurs peuvent déclencher la réaction inflammatoire : acariens, moisissures, poils d'animaux, pollution de l'air, fumée de tabac.....



La dermatite atopique : une réaction inflammatoire chronique de la peau


Le type d'eczéma le plus courant, est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Cette maladie inflammatoire laisse l'eau s'évaporer en trop grande quantité, la rend sèche, et permet aux allergènes d'entrer trop facilement.

Les allergènes sont suractiver les lymphocytes T, provoquant une inflammation qui se manifeste par des gonflements et des rougeurs sur la peau, typiques de l'eczéma.


L'endométriose : l'inflammation joue un rôle clé


Cette maladie touche une femme sur dix mais reste une maladie encore très mal connue et donc très mal prise en charge.


De nombreuses explications sont avancées pour expliquer cette maladie, notamment, les facteurs génétiques.

L'alimentation a un rôle à jouer ! le rôle des oméga 3 et du rééquilibrage oméga 6 / oméga 3, deux principes clés de l'alimentation anti-inflammatoire.


Une alimentation riche en oméga 3 permet de réduire le risque de développer une endométriose OU peut-être même de faire régresser la maladie.

Par contre, la consommation de viande rouge, augmenterait le risque, en raison de la présence de fer.



La fibromyalgie : la piste inflammatoire se précise


Cette maladie touche majoritairement les femmes et débute généralement après 30 ans. Elle est très éprouvante au quotidien.

Des médecins ont mis en évidence la présence d'une inflammation généralisée (taux élevés de protéines inflammatoires) dans le cerveau,



La maladie coeliaque : le gluten à l'origine de l'inflammation


C'est une maladie auto-immune du tube digestif déclenchée par la consommation de gluten. La composante héréditaire est une cause majeure.

Le fonctionnement de l'intestin est atteint, ce qui entraîne des problèmes de santé parfois très grave comme la fatigue, des migraines, des douleurs articulaires, de la dépression, une anémie, des calculs rénaux, un cancer....


Le gluten sera à bannir de l'alimentation, en particulier le blé (pain, pâtes, céréales du petit déjeuner, pâtisseries, viennoiseries).



Les MICI : une inflammation chronique de l'intestin


Les maladies de Crohn et la rectocolite hémorragique en font parties. Ce sont des maladies chroniques et incurables. Une alimentation anti-inflammatoire est très importante pour limiter les poussées inflammatoires et la progression de la maladie.



Le psoriasis : une réaction exagérée de la peau


2% de la population est touché par cette maladie. Le psoriasis est souvent associé à d'autres maladies inflammatoires : obésité, diabète, maladie de Crohn, maladies cardiovasculaires.


Au niveau de l'alimentation, il faut éviter le gluten surtout chez les personnes intolérantes car cela permet une amélioration, et la consommation d'oméga 3 et d'aliments anti-inflammatoires.



Les rhumatismes inflammatoires chroniques : le rôle central de l'inflammation


Ces maladies n'ont pas de rapport avec le vieillissement, mais peuvent avoir des causes diverses. Leur point commun, la présence d'une inflammation.


La polyarthrite rhumatoïde touche principalement les femmes et survient en moyenne vers 50 ans. Tout comme les autres maladies, l'alimentation anti-inflammatoire adaptée ne peut être que bénéfique !


LES MALADIES INFLAMMATOIRES : "SILENCIEUSES"


Ces maladies évoluent sans signe clinique spécifique. L'inflammation s'installe tranquillement, jusqu'au jour où la maladie se déclare vraiment : c'est l'accident cardiovasculaire, le cancer ou d'autres maladies.



Le cancer : l'inflammation comme terrain idéal


Cette maladie s'accompagne toujours d'une inflammation. La question est de savoir ce qui déclenche cette inflammation.

L'inflammation joue aussi un rôle dans les récidives du cancer. Il est important d'adopter une alimentation anti-inflammatoire car même si le cancer a été soigné, une nouvelle inflammation pourra faire apparaître des métastases.



La dépression et l'inflammation : un cercle vicieux


De plus en plus d'études font aujourd'hui le lien entre inflammation et dépression. Ce lien entre dépression et inflammation permet aussi de comprendre pourquoi les personnes qui ont souffert d'une crise cardiaque courent un risque beaucoup plus élevé de souffrir de dépression.


L'adoption d'une alimentation anti-inflammatoire ou d'une complémentation peut alors se révéler bénéfique.



Le diabète : l'inflammation à l'origine de la maladie


Cette maladie survient quand le pancréas ne produit pas suffisamment ou pas du tout d'insuline ou que votre organisme ne parvient plus à l'utiliser correctement.


Le diabète de type est une maladie inflammatoire.


L'alimentation à index glycémique bas est conseillée afin de normaliser le taux de sucre dans le sang.



La fatigue chronique : aussi une composante inflammatoire


Cette maladie serait elle aussi d'origine inflammatoire.



La maladie d'Alzheimer : une inflammation du cerveau


Il y a quelques années, des études ont permis de faire une avancée majeure : il y aurait un effet protecteur des anti-inflammatoires contre la maladie d'Alzheimer. Aujourd'hui, on s'aperçoit que l'inflammation est aussi une cause déterminante de cette maladie,



La maladie de Parkinson ; un lien étroit avec l'inflammation


Cette maladie peut apparaître vers ans et plus souvent vers

ans.

L'hypothèse la plus plausible est donc une combinaison de facteurs environnementaux et génétiques.

Une alimentation riche en nutriments protecteurs du cerveau, comme les oméga ou encore les antioxydants.

Une alimentation anti-inflammatoire ne peut être que bénéfique.



Les maladies cardiovasculaires : l'inflammation comme facteur de risque


Il est de plus en plus évident qu'il y a un lien entre ces maladies et l'inflammation. Même si nous avons un taux de cholestérol faible ou normal, ce dernier va se déposer plus rapidement et augmentera le risque de faire un accident cardiovasculaire. Il y a un risque de cinq à dix fois supérieur lorsque les personnes sont atteintes de maladies inflammatoires.

Les personnes qui souffrent de psoriasis grave présenteraient 60% de risque supplémentaire de faire un infarctus ou un accident vasculaire cérébral.



L'obésité : un état inflammatoire chronique et "silencieux"


Cette maladie est bien un état inflammatoire chronique évoluant de manière silencieuse. L'obésité peut également être déclenchée par un déséquilibre du microbiote. Une perte de poids permettra de diminuer ces facteurs inflammatoires.


Une alimentation anti-inflammatoire est primordial pour l'obésité.



La sclérose en plaques : une inflammation du système nerveux central


Cette maladie apparaît très souvent chez des personnes entre 20 et 40 ans. C'est une maladie inflammatoire auto-immune.

Elle est incurable

Une alimentation anti-inflammatoire est indispensable, surtout au niveau des acides gras oméga 3 pour lutter contre la progression de la maladie.



LES CAUSES DE L'INFLAMMATION CHRONIQUE : LE DESEQUILIBRE DANS L'ASSIETTE



- L'excès de sucre

- Le manque de fibres

- Le déséquilibre acido-basique

- Le déséquilibre oméga 6 / oméga 3

- des cuissons trop fortes

- L'excès de produits industriels

- Gluten, produits laitiers.....et hyperperméabilité intestinale

- L'excès calorique



Vous pensez ou vous souffrez d'inflammation chronique ? N'hésitez pas à me contacter au 06.83.26.35.56






9 vues0 commentaire